Comment choisir un animal ?







Chien ou chat ?
    Tout est question de feeling, d'attirance personnelle, et du degré d'implication que vous allez pouvoir donner à votre animal.

    Généralement le chien apporte beaucoup d'affection, le chat lui est plus autonome, notamment s'il n'y a personne chez vous en journée.
    Renseignez-vous sur les races, tous les chiens comme tous les chats ne se valent pas !!

Soyez sûr de vous !

    La décision d'adopter un animal, chien ou chat, doit être mûrement réfléchie puisqu'elle va engager 10 à 15 ans de la vie.

    A-t-on vraiment envie d'un compagnon ? Est-on prêt à lui assurer une vie normale ? Il nous semble impératif de vous informer
    sur les bons côtés mais aussi sur les inconvénients qu'un animal peut causer ; en effet, toute médaille a son revers.

    Aurez-vous assez de temps à lui consacrer pour ses sorties en extérieur, son brossage, la préparation de sa nourriture ?
    Presque un tiers des abandons sont justifiées par le fait que l'animal demande plus de soins que prévus (Patronek et al., 1996).

    Jeûnes, les animaux demandent un investissement temporel encore plus important que pour les adultes : il faut les sociabiliser
    correctement, leur faire connaître des milieux différents, les éduquer. Est-on prêt à faire quelques sacrifices financiers ?

    Enfin, sachez qu'un animal coûte cher, souvent plus cher que prévu : nourriture, vaccins, soins vétérinaires, médaille, laisse,
    tatouage ou puce d'identification, éventuellement niche, chenil, pose d'une clôture... sans oublier la assurance responsabilité civile.

LE TEST DE CAMPBELL
    Vous venez d'adopter un chiot ? Vous pouvez effectuer le test de Campbell afin de comprendre son caractère.

    Mis au point par l'éthologiste américain Campbell il y a plus de 25 ans, ces tests restent un moyen simple pour déterminer
    le caractère de votre chien, et comprendre sa future fonction au sein du foyer.
    Trois types de comportements mageurs sont définis chez le chien : agressif, indépendant et soumis.

    Le test comprend 5 exercices, réalisables en peu de temps et faciles à interpréter.

    **** Notez les résultats au fur et à mesure, puis reportez-vous à l'interprétation des résultats. ****

1. L'Attraction Sociale
    Définissez une zone de votre choix, pénétrez à l'intérieur et placez doucement le chiot en son centre, puis éloignez-vous de lui
    de quelques mètres dans le sens opposé à celui par lequel vous êtes entré.
    Agenouillez-vous alors et essayer d'attirer le chiot en frappant doucement dans vos mains.

    Vous verrez alors s'il vient vers vous ou non, et, dans l'affirmative, s'il porte son fouet (queue) haut ou bas.
    Cela vous permettra d'apprécier son sens social et de tirer des conclusions sur sa nature, plus ou moins confiante.

    • Vient directement, la queue haute, saute, mord : DD
    • Vient directement, queue haute, donne la patte : D
    • Vient directement, queue basse : S
    • Vient en hésitant, queue basse : SS
    • Ne vient pas : I

2. L'Aptitude à la Compagnie de l'Homme
    Debout près du chiot, éloignez-vous-en, en marchant normalement. Ses réactions révéleront clairement son aptitude plus ou moins
    grande à vous suivre. S'il ne vient pas du tout, il est très indépendant. Assurez-vous tout de même qu'il vous a vu démarrer.

    • Envie de suivre. Saute, donne la patte, mord, gronde : DD
    • Suit directement, queue haute, dans vos pieds : D
    • Suit directement, queue haute, dans vos pieds, saute : DD
    • Suit directement, queue basse : S
    • Suit en hésitant, queue basse : SS
    • S'en va et se tient à distance : I
    • Ne suit pas, va de son côté : I

3. Réactions à la Dominance par Contrainte
    Accroupissez-vous et couchez le chiot au sol en le roulant gentiment sur le dos ; tenez-le ainsi, une main posée sur sa
    poitrine pendant 30 secondes. La réaction du chiot indique l'acceptation de votre autorité ainsi que ses réflexes de défense.

    • Se bat férocement, queue battante : D
    • Se bat férocement, queue battante, mord : DD
    • Se bat férocement puis se calme : S
    • Ne se débat pas, lèche les mains : SS

4. Réactions à la Dominance Sociale
    Un chien dominant pose ses pattes antérieures sur la nuque et le garrot du subordonné. Pour savoir s'il accepte votre domination,
    procédez de la façon suivante : accroupissez-vous à côté du chiot couché ; caressez-le doucement depuis le sommet du crâne,
    en descendant le long du cou et du dos ; exercez éventuellement une certaine pression pour qu'il reste dans cette position.

    Son attitude sous la caresse indique son acceptation ou son refus de votre dominance sociale.(durée : 30 secondes).

    • Essaie de mordre, gronde : DD
    • Se débat beaucoup : D
    • Se tortille, lèche les mains : S
    • Roule sur le dos, lèche les mains : SS
    • Ne se débat pas, lèche les mains : SS
    • S'en va et se tient à distance : I

5. Réactions à la Dominance par Elevation
    Soulevez le chiot doucement, vos deux mains entrelacées sous son sternum, de façon qu'il ne touche plus terre.
    Tenez-le ainsi 30 secondes. Le chiot, qui n'a plus aucun contrôle, doit se fier entièrement à vous et accepter votre dominance.
    Vous observerez alors s'il s'accommode ou non de cette situation. Vous le reposerez ensuite à terre tranquilement.

    • Se débat férocement, mord, gronde : DD
    • Se débat beaucoup : D
    • Se débat puis se calme, lèche : S
    • Ne se débat pas, lèche les mains : SS


INTERPRETATION DES RESULTATS
  • Trois D ou plus : Chiot dominant extraverti. Tendance à la domination loyale, à l'assurance.
    Ce chiot doit être élevé avec logique et douceur, mais avec fermeté. Attention à ne pas lui laisser faire ses caprices.
    Grande aptitude au dressage, aux concours et au travail. Présence auprès des enfants déconseillée.

  • Trois S ou plus : Chiot équilibré. Ni agressif, ni trop soumis, peu susceptible, ce chiot s'adaptera
    à tous les environnements. Il est idéal pour les enfants ou les personnes âgées.

  • Deux S ou plus, avec un ou plusieurs I : Chiot soumis. C'est à coup sûr un tendre, idéal pour les enfants.
    Il aura besoin de beaucoup d'affection et de compliments pour s'épanouir. Sensible aux remontrances, il peut également
    mordre par peur ou s'il est dans l'impossibilité de fuir.

  • Deux S avec un I dans le test "Dominance sociale": Chiot mal socialisé. Chiot aux réactions imprévisibles.
    Si le test comporte également des DD ou des D sur la grille de cotation, ce chiot peut mal réagir aux remontrances
    et à la peur en attaquant. Si le test comporte d'autres SS ou d'autres I , le plus léger traumatisme peut le rendre peureux.
    Il réagira mal à la présence des enfants et sera difficile à éduquer.

  • Si le total est constitué de notes contradictoires, il y a lieu de recommencer le test dans un endroit différent.
    Si l'on obtient les mêmes réponses c'est que le chiot observé est un cas particulier, au comportement changeant.

    A la fin des exercices, n'oubliez pas de caresser votre chiot et félicitez-le, quel que soit son comportement.


Une indication et non une garantie

    Le test de Campbell ne saurait être interprété comme une vérité scientifique. Il permet seulement de déterminer les tendances
    caractérielles du chiot. Le futur maître peut ainsi sélectionner, dans une portée, l'animal qui correspond le mieux à sa personnalité
    ou à l'utilisation qu'il veut en faire (chien de garde, de défense ou de compagnie).

    Ce test n'a de valeur que dans un contexte donné et ponctuel. Le comportement du chien pourra être largement influencé,
    voire modifié, dans les années ultérieures par son mode de vie et son éducation. Ainsi, un chien bien sociabilisé d'après les tests,
    peut par la suite se révéler agressif pour des raisons multiples mais souvent d'ordre relationnel : maître tyrannique, chien seul
    dans la journée...

    C'est pourquoi le test de Campbell ne doit en aucun cas être un argument de vente.
    Il est à considérer comme un guide pour l'éducation du chien que l'on s'est choisi.


Autres exercices...
  • Mettre le chiot en présence de chiens adultes, calmes et équilibrés afin de voir si le chiot recherche le contact,
    se met en position de soumission, s'il s'intègre bien dans la société canine, et faire un parallèle avec le foyer familial.

  • Lâcher le chiot dans un environnement inconnu afin de voir s'il est extraverti, aboyant et se promenant, timide,
    restant sur place voire tremblant et cherchant votre regard ou plus indépendant, flairant à droite et à gauche.

  • Emettre un nouveau bruit (sifflet, claquement de main...) et observer la réaction du chiot. Voir s'il grogne, s'il fuit,
    ou plutôt s'il cherche à comprendre l'origine du bruit... Même chose avec un jouet téléguidé.

  • Placer le chiot devant une glace afin de voir s'il y trouve de l'indifférence, s'il est curieux et intéressé
    ou s'il a peur et montre de l'agressivité.
Tous ces tests peuvent vous permettre de comprendre le caractère de votre chien et ainsi de mieux appréhender son éducation.

Au Caniche Bleu, c'est l'art et la tendresse en plus,
avec le goût de la passion et de la qualité.

Toilettage - 05 53 96 39 08
74 avenue de Verdun
47520 Le Passage d'Agen




Mentions Légales

Mis à jour le 01/04/19